En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
   ... OUVRIR UN HORIZON À CHACUN ...   
   ... PENSER AUJOURD'HUI LE MONDE DE DEMAIN ...   
 

Administration

Sou des écoles

Devenir citoyens !

... dans la presse ...

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Projet Fibonacci

Le projet Fibonacci est destiné à développer l'apprentissage des sciences à l'école : il découle du projet "la main à la pâte" et est mis en place par le Centre de culture scientifique technique et industrielle (CCSTI) de l'École des Mines de Saint Etienne, appelé la Rotonde.

Il a pour objectif d'aider les maîtres à enseigner les sciences en leur fournissant le matériel et les connaissances indispensables à la mise en place de la démarche scientifique. Des écoles volontaires sont choisies pour trois ans. Au cours de ces trois années, les enseignants sont formés et du matériel fourni aux écoles.

Concrètement, chaque classe reçoit une malle contenant tout le matériel nécessaire pour découvrir une notion par le biais d'expériences : l'air, les graines, les élevages d'animaux, la nutrition...

Nous avons été parmi les premières écoles volontaires. À l'issue des trois ans, nous avons constaté l'intérêt de cette démarche sur nos élèves qui étaient capables de se poser des questions, de mettre en place des expériences et de faire des conclusions scientifiques.

Pour que ces progrès ne cessent pas, nous avons obtenu un financement de la Communauté de Communes de Belmont qui a fait un travail remarquable en fournissant toutes les malles aux écoles du canton.

C'est pourquoi nous recevons toujours une malle par période, dans chaque classe, et que nos élèves sont formés et réceptifs à la démarche scientifique.

Le saviez-vous ?

Léonardo FibonacciMathématicien italien né à Pise en 1170, Léonardo Fibonacci a vécu à l’époque de la construction de la célèbre tour penchée.

Très jeune, il accompagne son père, marchand de la ville de Pise, en Algérie pour être initié à l’arithmétique utile à un futur commerçant. Mais son destin en voudra autrement et sera lié à celui de toutes les mathématiques occidentales à venir.

A cette époque, l’Italie utilise encore les chiffres romains. Il découvre en Afrique de Nord, les mathématiques indo-arabes qu’il juge plus avancées. Ses voyages s’étendent par la suite sur toute la Méditerranée, en Syrie, en Grèce, en Egypte... Il rencontre savants et scientifiques qui lui enseignent les savoirs du passé encore inconnus du monde occidental. Il y étudie les travaux d’Euclide d'Alexandrie (-320? ; -260?), de Héron d'Alexandrie (1er siècle de notre ère), de Mohammed al Khwarizmi (780 ; 850), …

A son retour en Italie, vers 1200, il se consacre pleinement aux mathématiques par l’écriture de plusieurs ouvrages véritables passerelles de connaissances scientifiques entre deux civilisations.escargot.jpgspirale.jpg

La suite de Fibonacci s’est rendue célèbre par ses représentations multiples en relation avec le nombre d'or. On la trouve dans la fleur de tournesol, dans la formation de certains coquillages, sur l’ananas, le chou romain ou sur la pomme de pin qui présentent tous une spirale d’or. Un autre Léonard, de Vinci, la verra dans les proportions du corps humain avec l'homme de Vitruve.


Date de création : 12/04/2018 • 08:16
Catégorie : Des outils pour enseigner - Comprendre le monde-Fibonacci
Page lue 528 fois

Classe "Nature"

Des outils pour enseigner

... Au tableau ...

Derniers billets

15/03/2019 • 11:26
Exposition sur la Libération ...
14/03/2019 • 20:46
Notre phasme a mué ! ...
06/03/2019 • 21:28
Troisième jour (2) ...
06/03/2019 • 11:23
Troisième jour ...
05/03/2019 • 21:00
Deuxième jour ...

Calendrier

 
Vous êtes ici :   Accueil » Projet Fibonacci