En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
   ... OUVRIR UN HORIZON À CHACUN ...   
   ... PENSER AUJOURD'HUI LE MONDE DE DEMAIN ...   
 

Administration

Sou des écoles

Devenir citoyens !

... dans la presse ...

Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

2018 : L'ardeur

ardeur.pngL’ange n’est pas un oiseau, mi-homme, mi-dieu, suspendu entre ciel et terre. Une créature mièvre pour rassurer les faibles. Un messager. Un médium. Non. L’ange apparaît dès que les mots se retirent. Et qu’un accord tacite clôt les regards sur un vide clair, sans refus. Une stupeur bienveillante. L’ange est un silence qui s’accomplit alors que personne ne l’attend. Une vague qui remplit tout, effaçant les peurs, les désirs. Une accalmie souveraine remerciée comme un miracle.

Dominique Sampiero, La vie est chaude

La route par les sentiers

Les sentiers, les entailles qui longent invisiblement la route, sont notre unique route, à nous qui parlons pour vivre, qui dormons, sans nous engourdir, sur le côté.

René Char, La parole en archipel

Anaëlle

Deux fourchettes s'aimaient d'amour piquant.
Deux couteaux s'aimaient d'amour coupant.
Deux cuillères s'aimaient d'amour creux.
Deux assiettes s'aimaient d'amour plat.
Deux verres s'aimaient d'amour cassant.
Deux fouets s'aimaient d'amour fouettant.
Deux fours s'aimaient d'amour chaud.
Deux cocottes s'aimaient d'amour minute.

Angelina

Deux stylos s'aiment d'amour coloré
Deux crayons s'aiment d'amour brillant
Deux gommes s'aiment d'amour effacé
Deux assiettes s'aiment d'amour fourchette
Deux cuillères s'aiment d'amour argenté
Deux serviettes s'aiment d'amour essuyé

Christie-Yanna

Sous l'épaisse neige de fleurs de glace
Un champ de pluie
Laisse la terre inondée

Maëlys

Un oiseau est là
Le soleil tape les bourgeons
Les fleurs naissent

Valentin

Si mon poisson avait des pattes
Il partirait dans les carpates,
Si ma gomme avait des ailes
Elle s' envolerait dans le ciel

Arthur

Si le tableau n'avait pas de craie
Si la branche portait l'arbre
Si le crayon rangeait la trousse
Si l'œuf pondait la poule
Si mes pieds étaient les mains
Si l'homme portait le monde
Si la souris mangeait le chat
Si la poussière aspirait l'aspirateur


Date de création : 21/03/2018 • 11:37
Catégorie : Des outils pour enseigner - Apprendre à écrire-Le Printemps des poètes
Page lue 774 fois

Classe "Nature"

Des outils pour enseigner

... Au tableau ...

Derniers billets

31/05/2019 • 12:54
Eclosion à l'école ...
15/03/2019 • 11:26
Exposition sur la Libération ...
14/03/2019 • 20:46
Notre phasme a mué ! ...
06/03/2019 • 21:28
Troisième jour (2) ...
06/03/2019 • 11:23
Troisième jour ...

Calendrier

 
Vous êtes ici :   Accueil » 2018 : L'ardeur